Magnesium

Magnesium

Caractéristiques générales

Ce cation bivalent alcalino-terreux et réducteur est à 99% intracellulaire, de sorte que le taux plasmatique en magnésium n'est pas fiable. Par contre, un taux de Mg urinaire inférieur à 25 mg dans les urines de 24 h est un signe de carence en Mg.

L'apport idéal est de 500 à 600 mg Mg élément par jour, pour 1 g de Ca par jour, soit un rapport optimal Mg/Ca de 1/2. Les aliments les plus riches en Mg sont par ordre décroissant le cacao, le germe de blé, le soja, le chocolat, les noix et amandes, et dans une moindre mesure les légumineuses et les céréales non raffinées.

L'alcool, les phytates contenus dans les fibres alimentaires, les oxalates, les graisses saturées, des agents conservateurs et certaines substances provenant de la contamination par des emballages plastiques en freinent l'absorption. Les besoins en sont accrus en cas de régime riche en sucres ou protéines. L'alcool, la caféine ou la prise de diurétiques en accroissent les pertes urinaires.

L'absorption du magnésium est favorisée par la vit. D et par la vit. B6. Elle est par contre entravée par la prise concomitante de calcium, de fer, de phosphore, de manganèse, de vitamine A, E ou K.

La prise de fluor, de dose élevée de zinc ou d'acide folique en augmente aussi les besoins. Les femmes, les patients âgés, les alcooliques, les diabétiques et les patients stressés sont particulièrement exposés à la carence magnésique. La diarrhée chronique, les laxatifs, l'alimentation parentérale, l'orthosympathicotonie, les extraits thyroïdiens, les IMAO, les oestrogènes, le cisplatine, la ciclosporine, la gentamicine favorisent aussi cette carence en Mg.
 

Principales activités pharmacologiques
 

·Le Mg est impliqué à divers niveaux dans la production d'énergie. Le Mg sert de coenzyme dans les réactions de phosphorylation nécessaires à l'activation des vitamines B et du récepteur à l'insuline, ainsi qu'à la production d'ATP.


·Le Mg participe au contrôle de la perméabilité membranaire, de sorte qu'il intervient dans le mécanisme de la pompe à sodium et potassium et favorise ainsi la pénétration intracellulaire du potassium et la sortie du sodium ; il diminue ainsi la rétention hydro-sodée Il se comporte aussi en bloqueur naturel des canaux calciques en freinant l'entrée intracellulaire du calcium engendrée par l'adrénaline, ce qui explique son activité vasodilatatrice, hypotensive et cardioprotectrice.


·Il inhibe la libération d'acétylcholine à la jonction neuromusculaire, et exerce par conséquent une activité myo-relaxante.


·Le Mg extracellulaire diminue la sensibilité du muscle lisse vasculaire aux catécholamines et augmente sa sensibilité aux prostaglandines relaxantes.


·Le Mg freine la cristallisation du calcium dans les tissus mous. A faible concentration, le Mg stimule la formation de cristaux phospho-calciques, alors qu’à forte concentration il favorise la dissolution ces cristaux calciques. La concentration osseuse favorise ainsi la fixation du calcium, tandis que la concentration en Mg des tissus mous inhiberait la formation de dépôts calciques cristallises et l’entrée du Ca dans les cellules.
Le Mg prévient la formation de cristaux d’oxalates de calcium dans les voies urinaires, en synergie avec la vit. B6 qui diminue la fuite urinaire du Ca. Le Mg serait un inhibiteur compétitif de la fixation du Ca sur les oxalates et augmente la solubilité des oxalates in vitro.


-Le Mg augmente l'activité de la glucuronyl-transférase nécessaire à la détoxification des oestrogènes par glucurono-conjugaison.

- Le Mg sert de co-enzyme de la Delta-6désaturase permettant la conversion de l'acide cis-linoléique en acide y-linolénique, ainsi que de l'acide a-linolénique en DHA et EPA. Il est par conséquent nécessaire à la synthèse des bonnes prostaglandines de la série 1 et de la série 3, lesquelles sont anti-inflammatoires, antiaggrégantes plaquettaires et vasodilatatrices.

Indications

·La carence en Mg se manifeste par de la fatigabilité associée à de l'agitation, des paresthésies et d'hyperexcitabilité neuro-musculaire (crampes, spasmes, tension musculaire, cervicalgies, hyperacousie). Elle peut aussi favoriser une rétention hydro-sodée.

·Le Mg peut s'avérer utile en cas de tachycardies, surtout lorsque celles-ci se manifestent dans un contexte de stress; il prévient l'arythmie induite par la digitale, et peut s'avérer intéressant dans le prolapsus de la valvule mitrale, la torsade de pointe voire la tachycardie ventriculaire.
Il y a une interrelation entre les principaux cations intracellulaires (K, Mg, P), toute déficience de l'un favorisant une déficience de l'autre. Il peut par conséquent s'avérer utile d'administrer du Mg en cas d'hypokaliémie ne répondant pas à l'administration de K.


·Rétention hydro-sodée consécutive aux oestrogènes ou au syndrome prémenstruel. Il peut aussi être intéressant de prescrire du magnésium aux patients qui prennent des diurétiques.


·Lithiase urinaire oxalique, en combinaison avec la pyridoxine et l'éviction des oxalates alimentaires.


·Ostéoporose: le magnésium favorise la fixation du calcium dans les os

Effets secondaires


·Le magnésium est laxatif et peut occasionner des selles molles ou de la diarrhée, auquel cas il suffit souvent de diminuer la dose
·Le magnésium relâche le cardia et peut par conséquent favoriser le reflux oesophagien chez les patients qui y sont prédisposés. Néanmoins le Mg est alcalin et certains de ses sels sont utilisés contre l'acidité gastrique.
·Le Mg alcalinise le sang et les urines
·Le Mg peut diminuer l'absorption de la tétracycline et du kétoconazole
·L'hypermagnésémie se manifeste par des nausées, des vomissements, une bouche sèche, de la soif, de l'hypotension, de la bradycardie ou bradyarythmie, un allongement de l'intervalle PR et du complexe ORS, une vasodilatation diffuse, de l'insuffisance respiratoire, de la somnolence voire de la stupeur, une faiblesse musculaire avec diminution des réflexes tendineux. L'administration de calcium peut antidoter cet effet dépresseur central et la faiblesse musculaire.


Contre-indications


·diarrhée chronique
·insuffisance rénale qui favorise déjà l'hypermagnésémie
·myasthénie
·bradycardie
·infections du tractus urinaire s'accompagnant d'une hyperphosphaturie, avec par conséquent risque de lithiase phosphato-ammoniaco-magnésienne et d'inactivation des 4-quinolones.

Galénique et posologie

La dose de Mg élément nécessaire par jour est estimée à environ 450 mg. Dans un sel de Mg, l'élément Mg constitue la plus petite partie et donc moins de la moitié du poids de la molécule entière. Tout comme le calcium, le Mg est alcalin.

- amino-chélaté: semble être plus assimilable
- aspartate de Mg: stimulant p.c.q. converti dans la cellule en oxaloacétate, substrat du cycle de Krebs, ce qui explique que cette forme augmente l’endurance. Il sert de précurseur aux pyrimidines et intervient dans la néoglucogénèse. L'aspartate transporte aisément le Mg et le K dans la cellule, mais il entraîne une hyperexcitation par stimulation des récepteurs NMDA qui s'avère neurotoxique à la longue à force de faire rentrer le calcium dans les neurones, favorisant l'accident vasculaire cérébral, l'épilepsie et la destruction neuronale! N'est par conséquent pas à conseiller, tout comme le glutamate qui a les mêmes inconvénients.
-citrate de Mg: sédatif, plus hydrosoluble (65%) et plus disponible que l'oxyde
-carbonate de Mg (80 à 600 mg/gél 3 x p.j.) non hydrosoluble, d'où sa mauvaise absorption
· oxyde de Mg, non hydrosoluble, ce qui explique sa mauvaise absorption, sauf si pH acide
on en retrouve dans des anti-acides l'oxyde de Mg entraîne en effet une alcalose en réagissant avec l'acide chlorhydrique pour se transformer en partie en chlorure de Mg
- chlorure de magnesium : augmente la résistance. Risque d’acidose ou intolérance gastrique
 

·la taurine et la B6 favorisent la fixation du Mg dans la cellule

Source: Revue de nutri & phytothérapie, par Daniel Wuyts
 

[Home] [Nouveautés] [Conseils] [Aroma] [Phyto] [Homéopathie] [Nutrition] [Régime] [Vitamine C] [Oméga 3] [Glucosamine] [Cataracte] [Magnesium] [Policosanol] [Probiotiques] [Selenium] [Silicium] [Vétérinaire] [Para] [Législation] [Liens]