Caroténoïdes

2.3.Les caroténoïdes

carotene


Les caroténoïdes sont des antioxydants lipidiques naturels. Ils captent les radicaux libres à des faibles pressions en oxygène. La pression dans le cristallin est inférieure à celle de l'air (15 mmHg).[16]

Ils se rencontrent principalement dans les végétaux (carottes, épinards, choux) et dans les pigments de certains fruits (fruit de l'églantier, paprika, courge, abricot, orange) mais également dans les reins, le foie, le lait, le beurre et les fromages gras. [11]

Cependant, la concentration de b-carotène dans le cristallin est très faible, en comparaison à celle des xanthophylles (à peu près 10 ng/g), en particulier la luthéine ou la zéaxanthine. On imagine donc que ces substances sont plus efficaces pour prévenir la cataracte. Certaines études n'ont d'ailleurs trouvé aucune incidence du b-carotène sur le développement de la cataracte.[29,10,16]

Les épinards sont une bonne source de luthéine et de zéaxanthine, et les femmes amateurs de ce légumes (et d'autres légumes à feuilles vert sombre) semblent moins souvent candidates à un traitement chirurgical.[30]

2.4.La vitamine B2

La vitamine B2 résulte de la combinaison d'une flavine, un corps hétérocyclique azoté à trois noyaux hexagonaux, l'iso-alloxazine, avec un sucre à 5 carbones : le ribose, d'où le nom de riboflavine. Cette vitamine liée à l'acide phosphorique est le groupement prosthétique de nombreux enzymes impliqués dans les réactions énergétiques cellulaires.

 Elle constitue un facteur de croissance et intervient dans le métabolisme des protéines, des purines et des acides gras. Les meilleures sources de vitamine B2 sont les abats, les viandes, les laitages, les oeufs, les enveloppes de céréales et la levure. Les apports conseillés sont de l'ordre de 2 mg/j chez l'adulte.[11]

Une diminution de l'activité glutathion-réductase-FAD dépendante, bon reflet du statut en riboflavine, a été avancé pour expliquer la fréquence de la cataracte chez les personnes âgées dont plus d'un quart aurait un déficit en riboflavine[3].

Une étude a été menée en Chine entre mars 1986 et mai 1991: 3249 personnes ont reçu quotidiennement des suppléments de vitamines et de minéraux ou un placebo. Dans le groupe qui prenait une association de riboflavine (3 mg) et de vitamine B3 (40 mg), l'incidence de cataractes nucléaires fut inférieure de 41 % à celle constatée dans le groupe qui prenait un placebo, un effet surtout sensible dans la tranche d'âge 65-74 ans, qui enregistrait une diminution des cataractes de 55% [31].

2.5.Le sélenium.

Les apports recommandés sont de 70 µg/j chez l'adulte.

Les sources alimentaires sont :
-les poissons,principalement les coquillages, les crustacés
-les viandes, surtout les abats (foie, rognons,cervelle).
-le jaune d'oeuf.
-les champignons, surtout les cèpes.
-les céréales complètes.

Cet élément est pésent dans le site actif de l'enzyme glutathion peroxydase (GPx). La partie séléniée de l'enzyme participe à la réduction catalytique des composés peroxydés, des hydroperoxydes lipidiques, stéroïdiques, d'acides nucléiques et de prostaglandines dans une réaction où intervient le glutathion réduit:

ROOH + 2 GSH -----> ROH + GSSH + H2O

En présence d'un déficit en sélénium d'origine nutritionnelle, il s'ensuit rapidement une diminution de l'activité enzymatique. La présence de peroxydes non détoxifiés dans les cellules entraîne en particulier une peroxydation des lipides membranaires [32].


Ces fonctions biologiques du sélénium sont étroitement liées à celles de la vitamine E; elles agissent le plus souvent en synergie.

Le sélénium est un oligoélément dont l'excès(>1.27µmol/L) ou la déficience peut être à l'origine de la formation de cataracte. On peut d'ailleurs induire facilement la formation de cataracte in vitro avec un excès de Se. Il peut être un polluant de l'environnement ( industrie de peinture, de verre, ..).

La rétine est le tissu le plus riche en sélénium (±0.80 µg/g). Le taux de Se dans le cristallin augmente environ 4 fois de la naissance à 85 ans. Lors de cataracte, le taux de Se diminue 6 fois [13,33].

2.6.Le tryptophane.

Le tryptaophane est le principal acide aminé retrouvé dans le cristallin.

L'oeil humain filtre la plus grande partie des rayons en-dessous de 400 nm avant qu'ils n'atteignent la rétine. Le but est de protéger la rétine des dégâts induits par les rayons UV. Cela se fait en 2 étapes:
-la rétine filtre la lumière en-dessous de 300 nm.
-le cristallin de la plupart des vertébrés diurnes possède des substances qui absorbent la lumière dans la bande 300-400 nm.Le cristallin humain le O-b-D glucoside de la 3-hydroxykynurénine qui absorbe à un maximum de 365 nm. La 3-hydroxykynurénine est formée dans le foie lors du métabolisme oxydatif du tryptophane.

Lors d'expériences sur des rats, une cataracte a été induite par un régime déficient en acides aminés essentiels, dont le tryptophane.


Se basant sur une différence de concentration sanguine du tryptophane chez des patients avec et sans cataracte, certaines études proposent que la déficience en tryptophane peut être à l'origine de la formation de cataracte.

D'autres études, qui ne rapportent aucunes différences de concentration (±11.8 µg/L [13]), avancent que la cataracte ne serait qu'un des symptômes d'un disfonctionnement du métabolisme du tryptophane. Ce dysfonctionnement serait lié à l'âge. Il y auraient augmentation de plusieurs intermédiaires du catabolisme du tryptophane qui réagiraient suite à l'exposition à l'oxygène.
[34,35]

2.7.Le zinc.

Le zinc est normalement très concentré dans les tissus oculaires (21 µg/g dans le cristallin, 464 µg/g dans la rétine, etc). L'activité de nombreux enzymes dépend du zinc : l'anhydrase carbonique dans le corps ciliaire, la déshydrogénase de la rétine, la leucine aminopeptidase cristalline et la collagénase cornéenne.[36]


Le zinc joue un rôle important dans le métabolisme du cristallin. Plusieurs études ont corrélé la déficience en zinc au développement de la cataracte. La concentration plasmatique est plus basse chez les patients avec cataracte (11,1 µM et 9,3 µM chez les patients de 48 à 60 ans et de 61 à 81 ans respectivement), par rapport à ceux n'ayant pas de cataracte (14,7 µM chez des sujets de 48 à 60 ans ). [37]

Une étude a comparé le taux de zinc des cataractes séniles et des catractes dues à un traumatiseme : la concentration en zinc est plus élévée dans la cataracte traumatique que dans la cataracte sénile, ce qui suppose une diminution de l'activité enzimatique dans cette dernière. [38]

Diverses études ont relevé un rôle du zinc dans le métabolisme de la vitamine A, au niveau de la conversion du rétinol en rétinal (forme active de cette vitamine). Une étude menée en Chine telève une diminution de cataracte nucléaire chez ceux recevant des suppléments de Zn (22 mg) et de vitamine A (5000 U.I.), mais ce résultat n'est pas significatif. [31]

2.8.La taurine..

Un petit nombre d'études rapportent que des concentrations plasmatiques élevées de taurine, acide aminé non essentiel, retarderait la formation de cataracte. La taurine est un des principal acide aminé libre dans le cristallin (~0,5 mM). Elle est transportée dans le cristallin par un transporteur spécifique.

Elle agit comme anti-oxydant, tout comme ses précurseurs, la cystéamine et l'hypotaurine. Elle jouerait également un rôle dans le maintien de l'isotonie du cristallin. [39]

Il y a des déficiences en taurine lors de régime pauvre en ses précurseurs : la cystéine et la méthionine [13]. L adéficience en méthionine chez la truite Arc-en-ciel est à l'origine du développement de la cataracte. [40]

2.9. La vitamine B6.

Le terme générique de vitamine B6 englobe en fait trois composés apparentés : la pyridoxine, le pyridoxal et la pyridoxamine. Tous trois peuvent être transformés enzymatiquement en phosphate de pyridoxal, qui est la forme biologiquement active de la vitamine. Le phosphate de pyridoxal est le coenzyme d'un grand nombre de réactions enzymatiques de transamination et de décarboxylation des acides aminés. [11]

Il existerait une relation entre la déficience en vitamine B et la cataracte diabétique. [41].

 

flechedr02

[Home] [Nouveautés] [Conseils] [Aroma] [Phyto] [Homéopathie] [Nutrition] [Régime] [Vitamine C] [Oméga 3] [Glucosamine] [Cataracte] [Magnesium] [Policosanol] [Probiotiques] [Selenium] [Silicium] [Vétérinaire] [Para] [Législation] [Liens]