Les poux

Les poux

pouxLe pou de tête, ou Pediculus humanus capitis, est un insecte mesurant environ 3 à 4 mm à l’âge adulte et possédant 6 pattes munies de griffes qui lui permettent d’agripper fermement les mèches du cheveu. Le pou adulte vit environ un mois. Il se nourrit du sang de son hôte toutes les 3 à 6 heures et lui injecte simultanément de la salive. C’est cette dernière qui provoque les démangeaisons caractéristiques de l’infestation.
Les poux se logent souvent derrière les oreilles et à la base du cou. En effet, ces régions offrent les meilleures conditions de chaleur et d’humidité nécessaires à leur survie. Le pou a besoin de se nourrir régulièrement du sang de son hôte pour vivre. Séparé de celui-ci, il pourra survivre un peu plus de 2 jours sans alimentation (maximum 55 heures).

Les lentes

Le pou femelle dépose généralement ses œufs (jusqu’à 6 par jour1,4,5), appelés lentes, à la base du cheveu, très près du cuir chevelu. Ils sont attachés au cheveu grâce à une colle super puissante. Les lentes, longues de 1 mm, ont une forme ovoïde5. Elles sont incolores ou nacrées si elles sont récemment pondues et se trouvent très proches de la base du cheveu. Elles sont blanches lorsqu’elles sont vides et se trouvent alors à distance du cuir chevelu. Les lentes mortes, quant à elles, sont d’aspect mat et de couleur brunâtre ou noirâtre. On les retrouve surtout derrière les oreilles et au niveau du cou car ce sont les endroits les plus chauds de la tête

Les lentes éclosent après 6 à 10 jours. La « coquille » vide de l’œuf peut rester attaché au cheveu durant une période pouvant aller jusqu’à 6 mois ! Etant donné que le cheveu humain pousse à raison d’un centimètre par mois environ, les coquilles des lentes, de même que les lentes mortes, vont devenir plus visibles. De là à penser que l’infestation est encore présente, le pas est vite franchi. Ce faux positif peut mener à l’utilisation répétée et inutile de pédiculicides7.

Transmission des poux

Les poux ne sont pas capables de sauter ou de voler. Ils ne peuvent que marcher et ramper. La transmission se déroule principalement par contact de tête à tête, ce qui leur permet de passer d’une personne à l’autre. Etant donné que le pou ne survit pas longtemps loin de son hôte, la transmission via des objets contaminés (bonnets, peignes, écharpes, draps…) semble beaucoup plus rare.
Lorsque le pou entre en contact avec l’eau (par ex. lors du lavage des cheveux ou à la piscine), il va se cramponner fermement au cheveu. Cependant, il n’est pas totalement exclu qu’il puisse lâcher le cheveu. Il va alors flotter à la surface de l’eau et pourrait éventuellement atteindre une autre tête. Il suffit de porter un bonnet de bain pour exclure ce risque.

Prévention

L’utilisation préventive des produits anti poux est à déconseiller. Ces produits peuvent occasionner des effets indésirables. En outre, le risque de résistance augmente avec la fréquence d’utilisation du produit.
Le meilleur moyen de prévention reste le contrôle régulier des membres de la famille à l’aide du peigne à poux. Toute personne infestée doit être immédiatement traitée. Cependant, il n’est pas nécessaire de traiter préventivement les autres membres de la famille (pour éviter le risque de résistance et les effets secondaires).

Le peigne à poux

Outre son utilité dans la prévention de l’infestation, le peigne à poux est l’objet indispensable pour :

  • vérifier la présence de poux lorsqu’on suspecte une infestation,
  • éliminer en partie les poux et éventuellement les lentes,
  • contrôler l’efficacité du traitement anti-poux,
  • prévenir une réinfestation par un contrôle régulier

Traitements

On utilise le plus souvent des insecticides

  • Les organophosphorés (malathion)
    le malathion est un inhibiteur irréversible de la cholinestérase. Il possède à la fois un effet pédiculicide et lenticide, ainsi qu’une activité résiduelle
  • Les pyréthrines naturelles (pyrethrum)
    Elles ne sont plus recommandées car les échecs au traitement sont de plus en plus courants.
  • Les pyréthroïdes, ou pyréthrines de synthèse (bioalléthrine, dépalléthrine, perméthrine, phénothrine,)
    L’effet pédiculicide de la perméthrine est rapide, mais son effet lenticide est incomplet, c’est pourquoi il est nécessaire de répéter l’application après une semaine. Elle possède une activité résiduelle de deux semaines ou plus. Elle est en général utilisée à une concentration de 1%, mais le nombre de cas de résistance a augmenté. Dans une étude, une crème de perméthrine à 5% a été testée sur des cheveux propres et secs pendant une nuit (8 à 14 heures) sous un bonnet de douche, mais même à cette concentration, des poux vivants ont été retrouvés après le traitement

Il existe également des produits qui étouffent les poux. Ils sont à base d’huile végétale, huiles minérales ou de silicone.

Source : Annales Pharmaceutiques Belges août-septembre 2006

[Home] [Nouveautés] [Conseils] [Eté] [Hiver] [Géneral] [Aroma] [Phyto] [Homéopathie] [Nutrition] [Vétérinaire] [Para] [Législation] [Liens]